Vous appréciez ce que vous lisez? Inscrivez-vous dès aujourd'hui.

Abonnez-vous
Rechercher

5 choses à NE PAS faire en vendant à la génération Y

Génération Y
Points saillants de l'article :

  • Ashley Potts raconte son expérience désagréable d'achat de véhicule.
  • « J'évite de répondre au téléphone lorsqu'ils m'appellent. »

J’ai récemment acheté ma première « vraie » voiture. Vous savez, celle que vous achetez après l’obtention de votre diplôme universitaire et de votre premier « vrai » travail… C’est très excitant pour une personne de 23 ans.

Comme tous les acheteurs de la génération Y, je croyais pouvoir gérer le processus de vente, mais j’ai été prise au dépourvu presque immédiatement. Tout ce que j’attendais du processus d’achat, soit l’engagement, la transparence et l’efficacité, s’est révélé quasi absent. Je ne regrette pas d’avoir acheté la voiture, mais bien de l’avoir achetée à cette concession!

Je tiens à vous raconter mon expérience en tant que cliente, ou plutôt l’absence d’expérience, que j’ai vécue lors de l’achat de ma voiture afin que vous évitiez de commettre les mêmes erreurs avec votre clientèle.

Voici cinq choses à ÉVITER lors d’une vente avec un client de la génération Y :

1. Ne dissimulez aucune information

Lorsque le vendeur a apporté la feuille de négociation, il n’avait pas noté la valeur de mon échange ou le taux d’intérêt. Puisque ce sont habituellement des sujets de négociation, je le lui ai demandé pour m’assurer de recevoir une bonne offre.

Voici ses propres mots : « Ne t’inquiète pas pour le taux d’intérêt, tout le monde obtient un bon taux de nos jours. » Pour mon échange, il a dit : « Je ne demande pas cette information. Le directeur s’en occupe pour toi, je ne te montre que le paiement. »

J’ai failli me lever et partir à ce moment, mais je voulais vraiment la voiture. Je suis restée car aucune autre concession n’en avait une comme celle-ci.

2. Ne mettez pas la pression

Après avoir marchandé, il a finalement dit : « Si j’arrive à obtenir ce paiement, signerez-vous aujourd’hui? » Je ne voulais pas signer ce jour-là. Je voulais simplement faire l’essai de la voiture et déterminer si j’avais les moyens de l’acheter.

Le vendeur insistait sur le fait que si je n’achetais pas la voiture sur-le-champ, elle ne serait plus là le lendemain. Je me sentais forcée et très mal à l’aise à ce stade… Je voulais simplement avoir le temps de réfléchir à cette importante décision d’achat.

3. N’exigez pas qu’ils se fient à vos promesses

Ils m’ont « vendu » la voiture et m’ont laissé la ramener chez moi ce soir-là sans me faire signer de contrat ou me dire le montant du paiement final. Je devais revenir le lendemain pour conclure l’affaire.

Ils m’ont évidemment promis que j’obtiendrais le paiement souhaité, mais je ne les croyais pas. Je m’attendais à revenir le lendemain et découvrir que ma demande de crédit était refusée ou que le paiement était trop élevé. Ce soir-là et le lendemain, j’étais à bout de nerfs et inquiète.

4. Ne dissimulez aucune information… à nouveau

Le lendemain, je retournais au bureau du financement pour remplir les papiers. Encore une fois, j’ai demandé quel était le montant du paiement sans obtenir de réponse claire. Il a simplement dit : « C’est moins cher que ce que tu voulais. »

À ce moment, j’en ai eu assez et j’ai exigé de connaître le montant. Un client ne devrait pas avoir à exiger qu’on l’informe de ce genre d’informations.

5. Ne vous trompez pas dans le traitement des formulaires

Deux jours plus tard, j’ai dû retourner au bureau du financement pour signer un formulaire qui n’avait pas été rempli correctement la première fois. J’en avais marre de cet endroit et j’ai évité le vendeur comme la peste.

Conclusion :

Oui, j’ai acheté une bonne voiture et payé le prix souhaité. MAIS je me suis sentie piégée, trahie et énervée tout au long du processus, et même idiote puisque je me suis laissé faire. J’adore ma voiture et je ne l’échangerais pour rien au monde, mais je ne retournerai JAMAIS à cette concession.

J’évite de répondre au téléphone lorsqu’ils m’appellent, et quand les gens me posent des questions sur mon expérience, je leur raconte cette histoire. L’expérience client est primordiale pour la génération Y. Il s’agit de vos nouveaux clients, veillez à ce qu’ils reçoivent une expérience exceptionnelle!

Partager cet article :

Communication commerciale, Reynolds et Reynolds

Ashley est directrice du marketing de marque chez Reynolds et Reynolds. Elle est passée d’une rédactrice de contenu à temps partiel en 2013 à des solutions de marketing clés comme AddOnAuto. Elle supervise maintenant la promotion de la marque Reynolds sur le marché.

Articles connexes:

Les F&A à distance sont un élément important des opérations de vente au détail numérique, mais les concessionnaires hésitent toujours à faire le saut dans

Chaque fois que nous faisons face à un choix important, nous cherchons à obtenir l’appui des gens en qui nous avons confiance. Dans le cas

Histoire vécue

Il y a un peu plus de sept ans, j’ai raconté l’histoire désagréable de mon premier « vrai » achat de véhicule. C’était la première fois que

3 Steps

La vente au détail en ligne a bondi en 2020, ce qui n’étonne personne. C’est maintenant un élément très important de chaque conversation de vente,