Vous appréciez ce que vous lisez? Inscrivez-vous dès aujourd'hui.

Abonnez-vous
Rechercher

3 façons de faire de vos conseillers au service des super héros

Points saillants de l'article :

  • 3 ressources auxquelles vos conseillers devraient avoir accès.
  • Donner du pouvoir aux conseillers signifie protéger vos profits.

Compte tenu de la baisse des ventes de véhicules en 2019 et au cours des prochaines années, il est grand temps que les concessionnaires commencent à trouver et à créer d’autres centres de profit dans le concessionnaire.

Nous savons tous que le département du service peut être un environnement complexe et chaotique. Les techniciens et les conseillers semblent toujours à court de ressources, les opportunités potentielles de vente incitative sont manquées en raison des contraintes de temps, et des problèmes imprévus découlent entre autres de la saisie de données en double, que pour ne citer que quelques problèmes récurrents.

Cependant, là où il y a un problème, il y a aussi place à l’amélioration. Dans votre département du service, l’amélioration se traduit par la capitalisation des opportunités de revenus déjà présentes dans votre aire de service, par un fonctionnement plus efficace et, enfin, par une meilleure rentabilité.

Comment en faire une réalité? Donnez à vos conseillers le pouvoir d’être des super héros.

Comment outiller vos conseillers

Trop souvent, le statu quo pour les conseillers du service ressemble à ceci : jongler avec les préoccupations des clients qui attendent leur véhicule depuis trop longtemps, faire face à un volume élevé de véhicules dans l’aire de service, et essayer d’éteindre une demi-douzaine d’autres incendies qui n’ont peut-être rien à voir avec leur poste (ou même avec la rentabilité du concessionnaire).

Dans un poste aussi débordant, il n’est pas étonnant que vos conseillers trouvent difficile de s’en tenir à un processus répétitif qui assure que les opportunités de ventes incitatives sont présentées, que les clients reçoivent des devis exacts et que l’expérience client est prioritaire.

Mais c’est exactement ce qui est nécessaire pour maximiser la rentabilité de votre service.

Voici trois choses dont vos conseillers ont besoin pour surmonter et devenir des super héros au département du service.

  1. Les alertes en temps réel informent le conseiller de la façon dont un BT progresse dans le processus, l’incitent à passer à l’action et aident les clients à être sur le chemin du retour plus rapidement.
  2. Un processus de vente incitative pour chaque client aide les conseillers à dépasser les attentes des clients. Ce processus devrait également outiller vos techniciens, améliorant leur crédibilité et maximisant les ventes.
  3. Une solution de tarification qui inclut les prix de toutes les composantes, y compris les pièces, la main-d’œuvre, les taxes et les EHG. Cela permet d’éliminer les erreurs de prix et les rabais excessifs pour améliorer l’expérience client et assurer des profits plus élevés.

Vos conseillers ont besoin des bons processus et de la bonne technologie pour mieux tirer parti des opportunités de profits qui se présentent dans votre aire de service, augmenter le rendement des ventes tout en éliminant le gaspillage et les coûts inutiles, et prendre soin de vos clients.

Si vos conseillers ont l’impression d’être la personne en détresse plutôt que le super héros de votre concession, c’est aujourd’hui qu’il faut agir et outiller vos conseillers du service. Visitez www.reyrey.ca/fr/advanced-service pour voir comment commencer!

Partager cet article :

Planification de produits, Reynolds et Reynolds

Jeff Adams est directeur de la planification des produits pour les applications du Service à Reynolds et Reynolds.

Articles connexes:

S’il y a une chose à retenir de cet article, c’est la suivante : Le service à la clientèle est plus important au service que dans

Comme de nombreuses personnes et entreprises continuent de pratiquer la distanciation sociale, les choses restent au ralenti, y compris les horaires de vos clients. Cela

58 cents. La plupart des gens ne porteraient pas beaucoup d’attention à ces 58 cents s’ils les voyaient traîner. Ce serait considéré comme une monnaie

Nous savons tous que les consommateurs aiment utiliser leur téléphone. En fait, que ça leur plaise ou non, ils passent au moins trois heures par