Vous appréciez ce que vous lisez? Inscrivez-vous dès aujourd'hui.

Abonnez-vous
Rechercher

4 conseils pour transformer plus d’appels téléphoniques en opportunités

Points saillants de l'article :

  • Votre système téléphonique est-il assez performant?
  • Quelques conseils pour ne pas passer à côté d'une opportunité de vente.

60 % des concessionnaires ne sont pas certains de leur façon de gérer les appels entrants, et près du tiers croit qu’un appel sur cinq est perdu au profit d’un compétiteur.1 La plupart des concessionnaires ne se rendent pas compte à quel point il peut être facile de traiter efficacement les appels téléphoniques.

Comment? Le téléphone confère le contrôle à votre concessionnaire.

Il peut être un véritable outil d’informations qui fournit à votre équipe tous les renseignements concernant la personne à l’autre bout du fil. Qu’il s’agisse de données personnelles ou de l’historique d’interactions entre le client et votre concessionnaire, ces informations peuvent être générées automatiquement, permettant ainsi à vos employés de conclure la vente efficacement. Percutant, n’est-ce pas?

Avec un tel outil, vous êtes assuré du traitement efficace et adéquat de vos appels. Mais pour tirer parti d’un plus grand nombre d’opportunités, gardez à l’esprit les règles de réussite suivantes :

Priorisez la gestion d’appel. L’appel téléphonique est l’étape la plus importante de vos efforts de marketing. Si les appels ne sont pas gérés, comment prévoyez-vous vendre plus de véhicules ou fixer de nouveaux rendez-vous de service? En consacrant du temps et des efforts à la façon dont votre concessionnaire gère les appels téléphoniques, vous pouvez déterminer où des améliorations s’imposent.

Établissez un processus téléphonique structuré. La première impression du concessionnaire passe par le téléphone. Un message cohérent et uniforme devrait donc être une priorité lors de la gestion des opportunités. Commencez par utiliser le nom du client, prenez des notes détaillées et demandez le rendez-vous. La mise en place d’un système de traitement téléphonique uniforme vous permettra d’obtenir des résultats concrets.

Évaluez les opportunités téléphoniques. À quoi sert une opportunité téléphonique si vous ne pouvez en tirer profit? Qui l’a traité? Comment a-t-elle été gérée? Quels ont été les résultats? Il n’y a pas d’amélioration possible si le rendement n’est pas évalué.

Renforcez la responsabilité individuelle. Si l’information à l’origine d’une vente est à l’avant-plan, y a-t-il une excuse pour expliquer pourquoi elle a été ignorée? Tenir les employés responsables contribue à créer un esprit d’équipe. Même si chacun est responsable de ses propres tâches, tous travaillent ensemble vers un but commun.

En fin de compte, assurez-vous que l’expérience d’achat reste marquante pour le client. Après tout, il vous revient de rendre cette expérience à la fois unique et agréable. La question se pose, votre système téléphonique actuel est-il assez performant?

1 Dealer Marketing Magazine (2016)

Partager cet article :

Conseiller, Services de consultation de Reynolds

Alex a fourni de formidables résultats au cours de ses 10 années en tant que directeur des ventes, directeur financier et directeur général. Depuis 2012, il met ses compétences au service du groupe de consultation de Reynolds. Il est spécialisé dans les consultations connexes aux améliorations des processus CRM et des opérations de vente au détail.

Articles connexes:

À mesure que les marges de profit sur les véhicules diminuent, votre concessionnaire doit trouver des moyens d’augmenter ses profits pour prospérer. Cela signifie vendre

La création de nouvelles opportunités est le rôle le plus important du centre de développement des affaires. Si vous ne le gérez pas correctement, votre

Dans un monde débordant de technologie, les attentes des clients ont évolué. Ils exigent désormais un service rapide, numérique et personnalisé. Lorsque vos clients arrivent

Dans cette série de trois articles sur Contact Management, je vais discuter de problèmes que nous réglons régulièrement avec les clients. Le premier se rapporte